La surface habitable : les pieces comptabilisees

Les calculs de la surface habitable dans un logement constituent l’un des critères importants à considérer au cours de la mise en vente d’une habitation. Ainsi, pour être à l’abri de certaines mauvaises surprises immobilières, il va falloir chercher à mieux comprendre ce concept. Alors, qu’implique le terme de surface habitable et quels sont ses éléments caractéristiques ? Qui peut vous aider à calculer une superficie habitable ? Découvrez l’ensemble des informations dans les lignes qui suivent.

Les différents composants à considérer

Comme telle le stipule la loi Carrez, la surface habitable fait allusion au nombre de mètres ou de superficie dont a droit une personne dans une maison ou logement. Ainsi, elle concerne l’ensemble des pièces disponibles dans l’habitation. Les pièces à surtout prendre en compte sont la chambre à coucher et celle d’amis. De même, avant qu’une pièce ne soit perçue comme surface habitable, il faut nécessairement considérer certains paramètres. Notamment, il doit s’agir d’une pièce qui a un plafond d’une hauteur minimale de 1,8 mètre. Il faut alors faire un certain calcul d’abord.

Par ailleurs, certains composants sont à enlever lors du calcul de la superficie habitable. C’est le cas des surfaces qui sont occupées par le garage et les combles dans la maison. Dans le même temps, quelques pièces sont généralement incluses dans les différentes surfaces habitables comme l’armoire et la chambre à laver. Tout comme le logement entier, la règle dit que l’armoire n’est vraiment considérable comme surface habitable que si et seulement si le plafond est d’au moins 1,80 mètre en guise de hauteur.

Il faut notifier que, dans un logement, le cellier est l’une des pièces les plus occupées chaque jour. Et que la chambre à laver, comme l’indique sa désignation, est destinée à la lessive.

Stratégie pour calculer les surfaces habitables

Dans un contrat de vente d’une maison, il est habituellement mentionné la superficie totale de l’habitation. Toutefois, il semble également nécessaire de faire le calcul de la surface habitable. Même si cela est déjà fait lors de la construction ou de la vente du logement. À cet effet, la méthodologie à adopter est de porter les calculs sur les pièces qui sont utilisées régulièrement et quotidiennement par les occupants de la maison. Puis, vous ajoutez la superficie de chaque pièce habitable.

Cela permet d’obtenir la superficie générale de l’habitation en construction ou en vente tout en excluant certaines pièces. Il est question des fenêtres et portes. En cas d’aménagement des combles, il faut procéder à un nouveau calcul.

Par ailleurs, pour ce qui est de la vente d’une maison de copropriété, il faut suivre ce qu’indique la loi de Carrez. En effet, avec cette loi, le calcul se base sur certaines superficies particulières comme le sous-sol et le grenier.

Quid d’un calcul erroné ?

Un calcul mal opéré peut avoir des conséquences négatives. À titre illustratif, s’il est survenu au cours d’un bail de location, le locataire a la possibilité de demander une réduction de loyer s’il existe un écart entre la superficie mentionnée et celle de la réalité. Ce qui n’est pas bénéfique au bailleur. Aussi, un acquéreur peut exiger la résiliation du contrat ou demander la diminution du coût.

Par conséquent, pour avoir davantage de l’assurance dans les calculs et éviter de telles situations, il est recommandé de faire appel à un géomètre expérimenté et compétent. Il doit souscrire à une assurance de responsabilité civile et proposer un meilleur tarif.

En définitive, les surfaces habitables d’une maison dépendent de la mise en application de diverses caractéristiques. Cela requiert l’intervention d’un expert géomètre pendant la phase de calcul. Les metres  de la maison sont à calculer.

L’ensemble des éléments figurant sur notre site sont protégés par les dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. En conséquence, toute reproduction de ceux-ci, totale ou partielle, ou imitation, sans notre accord exprès, préalable et écrit, est interdite.

Il est formellement interdit de collecter et d’utiliser les informations disponibles sur le site à des fins commerciales.

Cette interdiction s’étend notamment, sans que cette liste ne soit limitative, à tout élément rédactionnel figurant sur le site, à la présentation des écrans, aux logiciels nécessaires à l’exploitation, aux logos, images, photos, graphiques, de quelque nature qu’ils soient.

 

L’ensemble des éléments figurant sur notre site sont protégés par les dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle. En conséquence, toute reproduction de ceux-ci, totale ou partielle, ou imitation, sans notre accord exprès, préalable et écrit, est interdite.

Il est formellement interdit de collecter et d’utiliser les informations disponibles sur le site à des fins commerciales.

Cette interdiction s’étend notamment, sans que cette liste ne soit limitative, à tout élément rédactionnel figurant sur le site, à la présentation des écrans, aux logiciels nécessaires à l’exploitation, aux logos, images, photos, graphiques, de quelque nature qu’ils soient.